Kamishibaï

Le kamishibaï (kami : papier / shibaï : théâtre) est une technique de contage d’origine japonaise basée sur des images défilant dans un petit théâtre en bois appelé butaï.
Les premières formes de kamishibaï n’était pas faciles à transporter , mais vers la fin des années 1920 , on mit au point une petite scène en bois , comme un castelet de marionnettes , qu’il était facile d’installer sur une bicyclette pour l’emporter de ville en ville.

La représentation était gratuite, mais le conteur gagnait sa vie en vendant des bonbons au public essentiellement constitué d’enfants.
Les enfants qui achetaient des bonbons au conteur avaient alors droit aux meilleurs sièges…
Equipé d’un petit théâtre en bois (butaï) dans lequel il pouvait insérer des planches cartonnées illustrées, le narrateur faisait alors défiler des séries d’images aux yeux des spectateurs, comme s’il s’agissait d’un film d’animation au ralenti. Le narrateur pouvait ajouter des bruitages et un déguisement. Il s’agissait souvent de feuilletons dont la suite était donnée à chaque nouvelle visite au village.

Deux livres intéressants :
Un album jeunesse et un livre pédagogique:
– Le bonhomme kamishibaï d’Allen Say
École des Loisirs, 2007
Cet album raconte l’histoire d’un vieil homme japonais qui reprend le métier de bonhomme kamishibaï.

– La boîte magique d’Edith Montelle
Callicéphale, 2007
Le kamishibaï : histoire, utilisations, perspectives.

Des sites :
Edith Montelle, conteuse, a élaboré une « kamishigraphie » très complète : toutes les références ou ressources sur le kamishibaï (livres, sites, bonnes adresses y sont listées). N’hésitez pas à la contacter ou à nous contacter pour l’obtenir!

http://crede-vd.ch/wp-content/uploads/2017/03/kamishigraphie.pdf

Des albums en kamishibaï : (liste non exhaustive):

http://www.editionsdupasdelechelle.com/kamishibai.html

https://www.callicephale.fr/fr/boutique/collection/kamishibai/

https://www.lirabelle.fr/categorie-produit/kamishibai/

https://kamishibais.com/

pour fabriquer un butaï

Fabriquer son propre butaï vous permet de choisir sa dimension: en effet, les kamishibaï du commerce sont souvent de dimension d’origine qui ne correspond pas à nos dimensions de pages. Vous pouvez si vous le fabriquez, choisir de le faire en A3 ou même en A2…

Une adresse pour trouver des plans de fabrication du butaï en grand format:

Des adresses pour trouver des plans de fabrication du butaï :

 Au format japonais traditionnel (cela vous conviendra si vous utilisez les contes en kamishibaï  vendus dans le commerce):

http://www.lejardindekiran.com/fabriquer-un-butai-modele-pour-kamishibai-traditionnel/

http://www.lejardindekiran.com/fabriquer-un-butai%cc%88-mode%cc%80le-pour-le-kamishibai-de-lenfant-conteur/

 

Au format A2 ou A3 (si vous voulez utiliser vos propres illustrations ou les dessins des élèves) : http://www.lejardindekiran.com/fabriquer-un-butai%CC%88-mode%CC%80le-pour-un-kamishibai-grand-format/

Au format A4 et en carton:

http://www.lejardindekiran.com/?s=butai+carton

pour fabriquer les planches

Différentes techniques.

1- On peut dessiner toutes les planches :

en exemple « Nassredine » (image d’Emmanuelle Herrada)

Mais on peut ne pas dessiner toutes les planches. Il suffit de faire un fond pour toute l’histoire. Ensuite, on fait des photos avec les personnages :

2- On prend des peluches pour chacun des personnages et on les prend en photo devant le fond 

en exemple, « la moufle », intérieur de la moufle (image de Caroline Saadi)

3- On prend des personnages en playmobils et on les photographie comme les peluches.

en exemple : « le bonhomme de pain d’épice » (images de Marianne Chassat)

           

4- On utilise un logiciel comme  photoshop et on incruste les images des personnages sur le fond:

en exemple « Le Petit Chaperon Rouge » (images de Chloé Cilia)

            

5- On mélange les différentes techniques 

en exemple incrustation du bonhomme de pain d’épice sur la photo avec un playmobil renard (image de Marianne Chassat)