En 2018, nous avions eu la chance et le plaisir de rencontre Suzy Platiel lors d’une conférence intitulée « Le Conte Outil d’Éducation et d’Humanité ». Ce genre de rencontre est de celles que l’on n’oublie pas !
Depuis, nous avons eu la chance de la faire intervenir pour une rencontre/débat au sein de notre association en 2019 et nous continuons à échanger régulièrement avec elle pour nous nourrir de toute son expérience ! C’est vraiment une grande dame !

Suzy Platiel est une ethnolinguistique retraitée du CNRS [1] qui  est partie au Burkina Faso (Haute Volta) dans les années 60 pour travailler sur la langue San exclusivement orale.

Elle y découvre une ethnie, les Sanan, chez qui l’éducation passe par les contes. Sa double formation, ethnologue et linguiste, lui a permis grâce à l’étude de leur langue et au fonctionnement de leur société, à comprendre les fonctions du conte.

Elle explique que si vous demandez aux Sanan à quoi servent les contes, mille fois entendus et mille fois répétés, on commencera par vous parler de leur fonction ludique, mais si vous insistez sur leur rôle, précisément pour les enfants, les vieux vous diront alors : « Les contes leur servent à apprendre et maîtriser la parole. »

https://www.yumpu.com/fr/document/view/17832005/suzy-platiel-lenfant-face-au-conte-llacan-cnrs

 

Au fil des années passées à travailler sur la langue San, mais également à partager le quotidien de ces personnes et puis en apprenant leur langue pour ne plus avoir besoin d’interprète, elle s’aperçoit que le conte est un outil fondamental d’éducation, par lequel le petit enfant accède à la parole articulée mais aussi ensuite, plus largement, au raisonnement logique, et à la compréhension des structures qui feront de lui un être humain, un être social et un individu. C’est à cette étude, débutée en 1975, qu’elle consacrera le reste de sa vie.

Suzy teste et a formé des conteurs à tester ses hypothèses dans des classes en France, en instaurant une heure du conte dans le cadre de « Cercles conteurs ».

 

 Ici, dans les années 80 avec les élèves du Lycée Buffon à Paris

 

Elle a constaté qu’au fil des semaines, les élèves développent leur capacité de concentration et d’écoute, prennent goût à la lecture et deviennent plus solidaires les uns des autres. Ils progressent dans toutes les matières.

Elle a fait beaucoup d’adeptes dont Jean-Christophe Gary, enseignant de français, qui pratique les cercles de conteurs avec ses classes. [3]

Suzy se bat encore aujourd’hui à presque 90 ans pour défendre la place de la communication orale directe dans les classes, de la PAROLE.

 

En Janvier 2019, elle fait don de ses travaux de recherche à l’ambassade du Burkina Faso à Paris.

Résultats des travaux de recherche scientique : Une généreuse donatrice nommée Suzanne Platiel L’ambassade du…

Publiée par Ambassade du Burkina Faso à Paris sur Jeudi 17 janvier 2019

 

Pour écouter Suzy Platiel, une émission de France culture à podcaster : « Les Histoires de Suzy Platiel- Plaidoyer pour le conte »:

https://www.franceculture.fr/emissions/sur-les-docks-14-15/prelude-au-salon-du-livre-23-les-histoires-de-suzy-platiel-plaidoyer


Pour en savoir plus du Suzy, les références de cet article:

[1]. Au pays du conte: vidéo du CNRS

https://videotheque.cnrs.fr/doc=4095

[2]. L’enfant face aux contes:

https://www.yumpu.com/fr/document/view/17832005/suzy-platiel-lenfant-face-au-conte-llacan-cnrs

[3] Notre article de blog sur Jean-Christophe Gary:

 

NB : Nous avons rencontré Suzy pour la première fois lors d’une rencontre d’ateliers de conteurs  organisé par l’association « racontez voir ». Elle y faisait une conférence:

https://contes.kerneis.info/posts/suzy-platiel/